Dortmund : Ca démarre en douceur

Au moment même où démarrait le Sparkassen Chess Meeting de Dortmund, le 3e tournoi du Grand-Prix FIDE 2017 s’achevait à Genève. Concentré sur sa difficile partie de la première ronde contre le Polonais Wojtaszek, Maxime n’a pas pu suivre les évolutions en tête de classement à Genève, et notamment les parties décisives Nepo-Radjabov et Giri-Grischuk. De toute façon, ce n’est pas avec un échiquier, mais plutôt avec une calculette qu’il fallait aborder le problème ! Et même armé de ce matériel, et une fois les parties terminées, rien n’apparaît encore clairement, hormis les points suivants ; avant le dernier tournoi de Palma de Majorque (novembre), seuls 5 des 24 participants peuvent encore mathématiquement prétendre à une des deux places qualificatives pour le Tournoi des Candidats. Le débat est donc circonscrit aux seuls Mamedyarov, Grischuk, Radjabov, Ding Liren et Maxime. Les autres sont out, y compris les Top Ten que sont Nakamura, Giri ou Aronian.

Il faudra faire 1 ou 2…

Pour Maxime, les choses sont également clarifiées ; il lui faudra gagner le tournoi de Palma pour garantir sa qualification. Une deuxième place seul le qualifierait à 99%. En cas de deuxième place ex-aequo, on revient à la variante calculette ! Et au-delà, les carottes sont cuites…En d’autres termes, il faudra vraisemblablement faire +3, ou +2 sous conditions. Evidemment, tout serait encore plus simple si Maxime se hissait en finale de la Coupe du Monde (Tbilissi, septembre), car il pourrait alors remiser sa calculette au placard et partir pour les Baléares l’esprit libéré ! Mais avant de pouvoir se livrer à toutes ces considérations sur son avenir dans la soirée du samedi 15 juillet, Maxime aura dû passer son après-midi à sauver cette position compromise face au redoutable théoricien Wojtaszek ; et ce après avoir été contraint de sacrifier un pion dès l’ouverture, dans des conditions pas forcément optimales.
Au plus haut niveau, il n’est jamais facile de s’imposer avec les noirs, y compris contre un adversaire moins bien classé qui a décidé qu’une nulle lui convenait. C’était clairement l’état d’esprit de l’Allemand Nisipeanu lors de la 2e ronde contre Maxime.

Federer encore plus expéditif

Certes, le GMI d’origine roumaine eut la délicatesse d’imposer cette nulle le jour où Roger Federer jouait, pour l’Histoire, un 8e titre à Wimbledon. Une finale sur gazon programmée exactement à la même heure que la partie. A n’en pas douter, Maxime aurait bien fait contre mauvaise fortune, bon coeur… Malheureusement, le tennisman suisse s’est montré encore plus expéditif que lui dans cette finale, l’emportant en trois sets sec. Et Maxime est donc arrivé devant son écran juste après la fin !
Il n’y a que 7 rondes à Dortmund, mais deux journées de repos sont programmées après les rondes 2 et 4.
Lors de la 3e ronde, qui aura donc lieu ce mardi 18 juillet, Maxime aura les blancs contre l’Allemand Matthias Bluebaum.

Roger Federer
Roger Federer | Photo Glyn Kirk /AFP

Tombé du ciel (https://www.youtube.com/watch?v=uVjEcIANv1o)

A 46 ans, Vladimir Kramnik pouvait caresser l’espoir de combler le petit écart qui le sépare de Magnus Carlsen (10 points), en démarrant en trombe le tournoi de Dortmund. Sans doute la dernière occasion de sa carrière de gravir sur la première marche du classement mondial. Avec les blancs contre Fedoseev lors de la première ronde, Big Vlad a donc tout donné… au sens propre comme au sens figuré ! Malheureusement, son double sacrifice de pièce n’a pas fonctionné et l’a durablement éloigné de l’objectif…

Site officiel : https://www.sparkassen-chess-meeting.de
Les parties de Maxime des rondes 1 et 2 :