Championnat du monde Rapide & Blitz 2017 : présentation

C’est le dernier grand événement de 2017, qui décerne désormais tous les ans, à la veille du réveillon, les titres de champion du monde de parties rapides et de blitz. Malgré l’annonce tardive du lieu qui accueillerait la compétition (l’Arabie Saoudite), les meilleurs joueurs du monde sont présents en force à Riyad. En effet, dix des membres du Top 15 mondial ont fait le déplacement dans la capitale saoudienne ; seuls manquent à l’appel les trois américains, Caruana, So et Nakamura, ainsi que Kramnik et Giri. Parmi les favoris, on dégage évidemment Carlsen, qui a démontré en 2017 une nette supériorité dans les cadences rapides. A tel point d’ailleurs, qu’il envisage ouvertement de passer la barre des 3000 Elo en blitz à Riyad !
Aronian, Grischuk, Mamedyarov font partie, avec Maxime, du groupe des favoris, ainsi que les tenants du titre, Karjakin et Ivanchuk. A la veille du début de tournoi, le site officiel ne présente toujours pas la liste des joueurs, mais le règlement stipule que le nombre maximum de participants est fixé à 250 pour les Opens, et à 150 pour les femmes. Tous les joueurs classés à plus de 2600 Elo pour l’Open et 2300 Elo pour les femmes pouvaient s’inscrire.

Riyad, une destination controversée

La compétition débutera par le championnat du monde rapide, du mardi 26 au jeudi 28 décembre, sur 15 rondes et à raison de 5 rondes par jour, entre 12h et 18h (heure française). La cadence est de 15’+10’’/cp.
Le championnat du monde de blitz sera pour sa part étalé sur deux jours, vendredi 29 et samedi 30, aux mêmes horaires, avec au programme 11 rondes le vendredi, et 10 le lendemain. La cadence est de 3’+2”/cp.
Maxime est accompagné en Arabie Saoudite par les français Etienne Bacrot et Laurent Fressinet. Marie Sebag et Almira Skripchenko participent à la compétition féminine.

Maxime après la cérémonie d’ouverture, à laquelle était convié… un drôle d’oiseau !
Maxime après la cérémonie d’ouverture, à laquelle était convié… un drôle d’oiseau !

Evidemment, la tenue d’un tel événement en Arabie Saoudite a généré des commentaires et polémiques. A moins de 24h du déclenchement des pendules, nous ne savons toujours pas si les joueurs israéliens ont pu obtenir un visa ou pas. Pour tous les participants bien sûr, mais surtout pour ceux qui jouent un podium mondial, il n’est jamais évident de conditionner ses objectifs sportifs à la réalité géopolitique du monde.
Chacun aura donc fait le choix de participer en son âme et conscience…

Site officiel : http://riyadh2017.fide.com/

Pub télé

(vidéo de Georgios Makropoulos | FIDE)

Le Prince Salman, nouvel homme fort de l’Arabie Saoudite, cherche clairement à redorer le blason de son pays à l’international. L’organisation des championnats du monde rapide & blitz à Riyad procède à l’évidence de cette logique. La preuve, les organisateurs ont tourné plusieurs vidéos de présentation de l’événement, et ont acheté de nombreux espaces publicitaires pour y promouvoir leur image, sur CNN !