Clichy Champion 2017 !

C’est pendant que je bataillais à Moscou pour le Grand Prix FIDE, que mon équipe de Clichy a démarré à Chartres le Top 12, édition 2017. Je n’ai donc pas pu y prendre part au début, ratant plus particulièrement le match qui s’annonçait décisif contre Bischwiller, à la ronde 4. Cependant, j’ai pu suivre à distance le déroulement de ce match, qui fut maîtrisé quasiment de bout en bout par mes coéquipiers, pour une victoire 2-0 à l’arrivée.
Quelques jours plus tard, je débarquais finalement à Chartres, chose qui était prévue, que je joue pour l’équipe ou non. En effet, la bonne ambiance allait de toute façon être au rendez-vous dans le gîte que nous avions réservé à quelques kilomètres de la salle de jeu !

Tu joues ou tu joues pas ?

Avant mon arrivée, le capitaine JB (Mullon, ndlr !) m’avait tout de même demandé si j’étais prêt à jouer, puisque nous avions un match important le lendemain contre Mulhouse, qui était seul deuxième derrière nous ; une éventuelle victoire lors de cette confrontation directe nous permettant évidemment de faire un pas très important vers un nouveau titre national. Après l’annonce matinale des compositions, je me préparais donc à jouer Benjamin Gledura, un talentueux junior hongrois.

Juste avant l’entrée en lice de Maxime dans ce Top 12
Juste avant l’entrée en lice de Maxime dans ce Top 12

J’ai finalement décidé d’utiliser l’Italienne pour surprendre mon adversaire. La position était compliquée mais agréable à jouer et avec toutes les pièces sur l’échiquier, j’ai graduellement augmenté la pression sur Gledura, qui a fini par craquer en autorisant le joli 21.Ce5!, me permettant d’obtenir un avantage décisif, que j’ai converti sans difficulté. Le match dans son ensemble s’est également bien passé, puisque nous l’avons emporté 4-1 sans avoir été en danger.

L’ambiance était donc au beau fixe et le programme clichois comprenait quelques résolutions d’études le matin, parfois un foot le soir (selon notre courage), et la traditionnelle partie de poker nocturne. J’ai profité de mes quelques jours à Chartres pour notamment continuer à garder contact avec le monde des Echecs français, que je ne vois désormais plus si souvent que cela. La veille de mon départ programmé, nous avons même profité du temps au beau fixe pour faire un sympathique barbecue.

Retour à la case départ !

Cependant, le lendemain, nous avons perdu sur un concours de circonstances le match de la ronde 9 face à la combative équipe de Saint-Quentin, nous forçant à rester sur le qui-vive, notamment en prévision du dernier match face à Tremblay. J’étais déjà revenu à Paris depuis la veille, mais JB m’a immédiatement demandé si je pouvais revenir jouer ce match, que nous ne devions pas perdre. Obéissant comme je suis, j’ai donc accepté de retourner dans la préfecture d’Eure-et-Loire, pour me retrouver face au très solide grand-maître russe Vladimir Malakhov ; si j’ai obtenu une bonne position et, à mon sens, de très bonnes chances de l’emporter, je n’ai pas réussi à être assez précis et ai dû donc me résoudre à faire nulle. Mon équipe avait cependant déjà fait le travail, atteignant la barre des 4 points de parties nous permettant de conserver le titre ! Il nous restait même deux parties à jouer, et le score final de 5-1 sera finalement sans appel. Mais à peine le temps de fêter le titre qu’il était déjà temps de repartir, notamment pour les joueurs appelés à en découdre au championnat d’Europe dans la capitale biélorusse, Minsk.
De mon côté, ce sera repos, préparation, et… Roland-Garros, avant de partir pour Stavanger (Norvège) dimanche prochain, afin de disputer le Norway Chess !

Les parties de Maxime lors du Top12 2017 :