Leuven 2018, un finish ébouriffant !

Je suis arrivé à Leuven après un passage express à Paris, au retour du Norway Chess. Mon souhait était clairement de me refaire après ce tournoi raté en Norvège.

Jour 1
Un début poussif, car j’ai été en difficulté dans toutes les parties rapides du jour. Evidemment, je ne suis pas très content de moi car je m’en suis sorti un peu miraculeusement avec trois nulles.
Il est certain que j’étais perdu dans la finale contre Karjakin.

Mvl-Karjakin, ronde 1 ; une finale difficile d’entrée de jeu avec les blancs.
Mvl-Karjakin, ronde 1 ; une finale difficile d’entrée de jeu avec les blancs.

Ensuite, Caruana a raté un gain…

Caruana-Mvl, ronde 2 ; l’Américain rate la combinaison 34.Dg5! Txc4 35.Ce7+ avec une attaque gagnante ; un régal pour une machine, mais rien de trivial pour un humain !
Caruana-Mvl, ronde 2 ; l’Américain rate la combinaison 34.Dg5! Txc4 35.Ce7+ avec une attaque gagnante ; un régal pour une machine, mais rien de trivial pour un humain !

Et pour finir la journée en beauté, avec les blancs, j’ai dû défendre une finale de Tours avec un pion de moins contre So !

Jour 2
J’ai abordé cette deuxième journée avec la ferme intention de faire autre chose que défendre des finales inférieures !
Contre Grischuk, j’ai enfin pris l’avantage, mais un détail m’a échappé…

Mvl-Grischuk, ronde 4 ; l’imprécis 28.Tb3?! permet 38…c6!, et les noirs égalisent.
Mvl-Grischuk, ronde 4 ; l’imprécis 28.Tb3?! permet 38…c6!, et les noirs égalisent.

Du coup, la position est devenue équilibrée, sauf que je me suis enflammé en provoquant une transition en finale de Fous, car j’ai oublié 42…Fe8.

Après 42…Fe8, ce sont les noirs qui jouent pour le gain !
Après 42…Fe8, ce sont les noirs qui jouent pour le gain !

Et me revoilà à nouveau contraint de défendre une finale difficile, pour la quatrième fois de suite ! Je n’ai pas vérifié depuis, mais je pense que je devais probablement être perdant. En revanche, je suis sûr que la finale de pions survenue plus tard était, elle, bel et bien nulle.

Concentration avant la partie (photo Grand Chess Tour).
Concentration avant la partie (photo Grand Chess Tour).

Contre Nakamura ensuite, j’ai mal négocié l’ouverture, mais il m’a laissé revenir grâce à un sacrifice de pièce positionnel très intéressant. Puis j’ai obtenu l’initiative en sacrifiant ma Dame !

Nakamura-Mvl, ronde 5 ; 26…Te8!, un sacrifice de Dame spectaculaire !
Nakamura-Mvl, ronde 5 ; 26…Te8!, un sacrifice de Dame spectaculaire !

Mais dans la position finale, j’ai fait le choix de prendre le perpétuel car je n’ai pas vu de façon claire de continuer sans danger. C’est sûr que la dynamique de la partie donnait envie de jouer pour le gain, mais la position restait particulièrement incertaine.
Pour finir, contre Anand, les choses ne se sont pas déroulées au mieux car je me suis retrouvé dans une version pas terrible de la « finale Berlinoise ». Mais petit à petit, Vishy m’a laissé faire un peu ce que je voulais, et a dû transposer dans une finale avec un pion de moins : enfin, j’étais du bon côté ! Malgré tout, il a longtemps bien défendu, avant de craquer complètement dans la finale de Tours.

Mvl-Anand, ronde 6 ; inexplicablement, Anand laisse les blancs jouer 47.a5.
Mvl-Anand, ronde 6 ; inexplicablement, Anand laisse les blancs jouer 47.a5.

Il pouvait annuler par 46…Th4, et sans doute également par 46…bxa4, même si une précision certaine aurait encore été requise. Mais il a opté pour le neutre 46…Rb8?, qui n’est clairement pas la bonne solution, car après 47.a5, les blancs sont déjà gagnants.

Jour 3
Avant d’aborder le dernier jour des Rapides, j’avais un sentiment mitigé. Certes, j’étais à +1, et invaincu, c’était le côté positif ; mais la manière n’y était pas, ce qui m’inquiétait quand même un peu. Heureusement, je suis monté en puissance de jour en jour.
Contre Mamedyarov, j’ai annulé facilement avec les noirs. J’aurais peut-être même pu ne pas le laisser rendre la qualité et aplanir la position.
Contre Giri, j’ai réussi à mettre la pression du début à la fin, et c’est une partie plutôt aboutie. Mon avantage n’était pas forcément tangible mais Anish, en souffrance dans le tournoi, calculait de moins en moins bien.

Mvl-Giri, ronde 8 ; 28.Cxb5 met le feu à l’échiquier.
Mvl-Giri, ronde 8 ; 28.Cxb5 met le feu à l’échiquier.

Sur 28.Cxb5, il n’était pas obligé de prendre, mais même après 28…axb5 29.Fxb5, au lieu d’opter pour 29…Txd6 30.Fxa4 Td4 avec des chances de résister, il a choisi 29…Ta7?, qui mène à une finale perdante après 30.Tc1 Cb6 (30…Fd7 31.Tc7! Txc7 32.dxc7 Fc8 33.Fxa4 est également sans espoir) 31.Txc8+! (la pointe qui a dû lui échapper) 31…Cxc8 32.d7 Txd7 33.Fxd7 Cb6 34.Fxe6+.

J’ai terminé la phase rapide par une nulle avec les noirs contre Aronian, au terme d’une partie intéressante et pleine de possibilités dynamiques. Dans les complications, il a fini par prendre le dessus, et probablement passer par une position très supérieure, voire gagnante. Mais j’ai réussi à forcer l’échange des Dames par 35…Dg6!, après quoi, malgré un danger toujours persistant, j’ai quand même fini par annuler.

Jour 4
Début des blitz, et les choses ont plutôt bien démarré, avec une nulle solide contre Grischuk, puis une victoire contre Giri, qui a fait une nouvelle faute de calcul après avoir été plutôt un peu mieux pendant toute la partie.

Giri-Mvl, ronde 11 ; 50.Fxc4? coûte la partie aux blancs.
Giri-Mvl, ronde 11 ; 50.Fxc4? coûte la partie aux blancs.

Après 50.Fxc4? (50.Txe5 =), le coup intermédiaire 50…Ta3+! rafle la mise : 51.Rb2 Fxc4 52.Rxa3 Fxd5 53.exd5 Rc5.
La ronde suivante, j’ai affronté un Nakamura en mode « all in », je ne sais pas pourquoi, puisqu’il restait encore quinze parties derrière ! Il m’a donc donné un pion sans raison apparente.

Mvl-Nakamura, ronde 12 ; en mode all in, Naka lâche l’improbable 17…e4.
Mvl-Nakamura, ronde 12 ; en mode all in, Naka lâche l’improbable 17…e4.

J’ai juste eu à consolider la position et à convertir le pion de plus. Après deux nulles sans histoire face à Caruana et Mamedyarov, j’ai réussi à poser des problèmes au leader Wesley So, dans une position technique ; malheureusement, ce type de petit avantage est difficile à convertir en blitz car il est nécessaire de se montrer extrêmement précis, et j’ai finalement dû partager le point une nouvelle fois.
Cette première journée de blitz s’est ensuite mal terminée, avec 0.5/3, me laissant à distance de Wesley So avant le dernier jour… D’abord, Karjakin ne m’a guère laissé de chances, malgré quelques compensations pour mon pion sacrifié. Puis, un milieu de jeu sans les Dames joué de façon imprécise m’a mis au bord du gouffre contre Aronian.

Mvl-Aronian, ronde 17 ; malgré les deux pions de moins, la paire de Fous tiendra in extremis la position blanche.
Mvl-Aronian, ronde 17 ; malgré les deux pions de moins, la paire de Fous tiendra in extremis la position blanche.

Enfin, contre Anand, j’ai confirmé que je n’étais plus dans le coup depuis quelques rondes, et il n’a jamais desserré l’étreinte…
Au final, malgré un bon début, la première journée de blitz s’est soldée par un résultat décevant (50%), la seule bonne nouvelle étant que l’avance de Wesley au classement était un petit peu moins nette avant le money time.

Avec Caruana, pendant la présentation dans l’Hôtel de Ville de Leuven (Photo Grand Chess Tour).
Avec Caruana, pendant la présentation dans l’Hôtel de Ville de Leuven (Photo Grand Chess Tour).

Jour 5
Au matin de cette dernière journée décisive, j’ai pris la décision de jouer plus vite, avec l’idée d’intensifier la pression au temps sur mes adversaires. Bien sûr, cette stratégie comporte toujours une part de risque car on joue un peu « sans filet » dans les phases de calcul. Mais ça m’a plutôt bien réussi, et ce dès la première partie contre Grischuk, ou j’ai pu « magouiller » la finale avec mes deux minutes contre dix secondes.

Grischuk-Mvl, ronde 19 ; sous pression au temps, Grischuk lâche une pièce par 49.Fc2? Fxc2 50.Cxc2 d3.
Grischuk-Mvl, ronde 19 ; sous pression au temps, Grischuk lâche une pièce par 49.Fc2? Fxc2 50.Cxc2 d3.

Contre Giri, j’ai gagné un pion en fin d’ouverture, mais contrairement aux apparences, ce n’était pas facile à convertir, et je suis même passé par une phase d’infériorité, avant que la position se stabilise. Face à Nakamura, j’ai raté mon ouverture et les blancs ont obtenu un bon avantage.

 Nakamura-Mvl, ronde 21 ; les blancs auraient un avantage stable après 23.Txf8+ Rxf8 24.Cf4, mais Naka choisit 23.Cf4, et après 23…Txf4! 24.Txf4 Fxc2, les choses se compliquent.

Nakamura-Mvl, ronde 21 ; les blancs auraient un avantage stable après 23.Txf8+ Rxf8 24.Cf4, mais Naka choisit 23.Cf4, et après 23…Txf4! 24.Txf4 Fxc2, les choses se compliquent.

Mais après le sacrifice de qualité 23…Txf4, je suis revenu dans la partie et l’Américain s’est écroulé. Contre Caruana, lorsque s’est présentée une nouvelle opportunité de lâcher une qualité pour jouer l’attaque sur le Roi, je n’ai pas hésité une seconde !

Caruana-Mvl, ronde 22 ; 21…e5! 22.Fd5+ Rh8 23.Ce6 Txe6 24.Fxe6 f4 avec forte attaque.
Caruana-Mvl, ronde 22 ; 21…e5! 22.Fd5+ Rh8 23.Ce6 Txe6 24.Fxe6 f4 avec forte attaque.

Ensuite, je pense avoir joué les meilleurs coups dans l’attaque.

29…Cd4! sonne l’hallali !
29…Cd4! sonne l’hallali !

J’ai pris une minute pour jouer 29…Cd4! et j’ai calculé toute la ligne jusqu’à la finale gagnante après 38.gxh5. Contre Mamedyarov la ronde suivante, j’ai un peu joué de malchance dans la position critique.

Mvl-Mamedyarov, ronde 23 ; Maxime veut plus que la nulle et évite 30.Cxf6.
Mvl-Mamedyarov, ronde 23 ; Maxime veut plus que la nulle et évite 30.Cxf6.

J’ai calculé 30.Cxf6 Rxf6 31.Fe5+ Rg5 (31…Re6? 32.Fc3+) 32.Tg3+ Rh6 33.Tg4 suivi du perpétuel. J’ai donc voulu faire mieux fonctionner Cxf6, en intercalant 30.h4. Malheureusement, j’ai sous-estimé son contre-jeu à l’aile-Dame, où il est très rapide ; j’aurais d’ailleurs sans doute dû le stopper par 36.b4 au lieu de 36.h5.
Après une nulle rapide contre un Wesley So dont c’était l’objectif affiché, j’ai obtenu ce que je souhaitais contre Karjakin, à savoir une position avec un peu de pression où l’on peut poser des problèmes assez concrets. Mais il a vraiment bien défendu et j’ai fini par lâcher mon avantage, puis tenter un coup de poker dans la finale de Fous.

Mvl-Karjakin, ronde 25 ; les noirs viennent de jouer l’horrible 50…c3??.
Mvl-Karjakin, ronde 25 ; les noirs viennent de jouer l’horrible 50…c3??.

Après 50…c3?? (50…Fc6 =) 51.d7!, un pion blanc file à Dame (51…Re7 52.f6+) !
Lors de l’avant-dernière ronde, j’ai pris jusqu’à trois minutes d’avance au temps contre Aronian, ce qui m’a bien aidé. J’ai bien pu contrer son jeu à l’aile-Roi et contre-attaquer de l’autre côté, dans une partie qui, de bout en bout, s’est déroulée idéalement.
Du coup, il y a eu regroupement de trois joueurs en un demi-point avant l’ultime ronde (So 22, Karjakin et Mvl 21.5). Et c’est le scénario le plus improbable qui s’est produit, puisque nous avons tous les trois perdu contre des joueurs de seconde moitié de tableau ! Pour ma part, j’étais parti du principe qu’il allait falloir gagner cette dernière partie contre Anand. Mon ouverture s’est d’ailleurs passée au mieux, et j’ai obtenu une position écrasante.

Mvl-Anand, ronde 27 ; 24.Fb4! au lieu de 24.De5 : à un coup du gain du tournoi !
Mvl-Anand, ronde 27 ; 24.Fb4! au lieu de 24.De5 : à un coup du gain du tournoi !

Mais dans la position critique, j’ai regardé 24.Fb4 Df6 sans rien voir de concluant, alors qu’il y avait le décisif 25.Fxb7! Cxb7 26.Tc6!. Un petit détail qui vaut très cher…

En tout cas, pas le temps de se lamenter, puisque la caravane du Grand Chess Tour continue sans s’arrêter, avec une reprise des hostilités à Paris, dans les locaux de Canal +, dès mercredi 20 juin.

Autour du tournoi

La retransmission des parties a connu un léger couac lors de la dernière ronde, avec une inversion au démarrage des parties Mvl-Anand (0-1) et Mamedyarov-Karjakin (1-0). Du coup, ceux qui suivaient la partie de Maxime sans rafraîchir leur navigateur ont pu croire pendant un moment que celui-ci l’avait emporté et avait ainsi gagné le tournoi de Leuven ! Ce qui malheureusement, n’était qu’un mirage…

Site officiel : https://grandchesstour.org/2018-grand-chess-tour
Les parties de Maxime dans le tournoi rapide :

Les parties de Maxime dans le tournoi de blitz :