Vive le blitz !

Ce mois d’août à Saint-Louis commençait par le tournoi Rapide et Blitz, sur le modèle désormais habituel des compétitions rapides du Grand Chess Tour (GCT), à savoir trois jours de parties rapides en 25’ + 10’’, et deux jours de blitz en 5’ + 3’’.

JOUR 1

J’ai débuté le tournoi contre la wild card, Dominguez, avec qui je venais de disputer 31 parties quelques jours auparavant !

Dominguez-Mvl, Ronde 1 ; j’avais déjà eu cette position dans une partie contre Grischuk !
Dominguez-Mvl, Ronde 1 ; j’avais déjà eu cette position dans une partie contre Grischuk !

Mais je ne me suis pas souvenu de tous les détails de cette ouverture, et les blancs ont pris l’avantage. Heureusement, Dominguez n’a pas été suffisamment précis par la suite (nulle).

Que le combat commence ! (photo: Spectrum Studios).
Que le combat commence ! (photo: Spectrum Studios).

Contre Anand, pour la première fois du tournoi (mais pas la dernière !), j’ai accepté de jouer la finale de la Berlinoise. Mon avantage était minime, mais Vishy a perdu un peu le fil de la position.

Mvl-Anand, Ronde 2 ; les noirs sont en souffrance.
Mvl-Anand, Ronde 2 ; les noirs sont en souffrance.

Clairement, Vishy aurait dû échanger les Tours, par exemple 36…Td7 37.Txd7 (37.Tc8 Td3!) 37…Fxd7 38.Fxc7 b5, même si la finale de Fous de couleurs opposées est peut-être perdante, je n’ai pas vérifié. Avec les Tours, la suite de la partie, 36…c6?! 37.Tb8 b5 38.cxb5 cxb5 39.Fd6 était plus facile pour moi (1-0).

La nulle de la troisième ronde contre Wesley So est certes sans grand intérêt, mais même dans les positions les plus insipides, il y a parfois des choses à regarder !

So-Mvl, Ronde 3 ; 20…Cd5 tend un piège !
So-Mvl, Ronde 3 ; 20…Cd5 tend un piège !

Les blancs pourraient être tentés par 20.Txd5 exd5 21.Dd4, mais ça ne marche pas, à cause de 21…Ff8 22.Cf6+ Rh8 23.Dxd5 (23.Dh4 Dc2) 23…Tc8! 24.Df5 Dc2.

JOUR 2

A cause d’un problème de visa, Grischuk était arrivé le matin même du tournoi, après un long voyage. Du coup, dans notre partie de la ronde 4, il a semblé fatigué, jouant particulièrement lentement, même pour ses standards ! Il a fini par perdre une finale difficile, mais peut-être sauvable.

Avec Caruana, nous avons repris notre débat théorique sur la Najdorf. Même si l’ouverture n’est peut-être pas parfaite après 18…h5, j’ai obtenu une position jouable. L’avantage a basculé ensuite plusieurs fois d’un camp à l’autre, jusqu’à la position finale où je répète les coups alors que je suis sans doute gagnant !

Caruana-Mvl, Ronde 5 ; je répète une fois de trop !
Caruana-Mvl, Ronde 5 ; je répète une fois de trop !

Ici, j’ai rapidement répété une deuxième fois par 50…Th2+ 51.Rc1, avant de comprendre qu’il aurait fallu jouer 50…Da8+! tout de suite, car après 51.Tb7+ Rf8, la Dame noire menace une pénétration décisive en a2 sur échec. Dans la partie, avec le Roi en c1, je ne pouvais plus continuer par 51…Da8, car les blancs auraient obtenu une dangereuse contre-attaque par 52.Df3!, profitant du fait que ma Dame ne peut plus pénétrer sur échec ! (nulle).

Contre Mamedyarov, j’ai fait une confusion dans l’ouverture (7.d4?), après quoi ma position est désastreuse. J’ai cru que je m’en sortais à un moment car il n’a pas été immédiatement décisif, mais il s’est bien repris et a fini par achever le travail proprement (0-1).

Dans les loges, en grande discussion avec Caruana (photo: GCT).
Dans les loges, en grande discussion avec Caruana (photo: GCT).

JOUR 3

Mauvaise partie pour débuter contre Nakamura…

Nakamura-Mvl, Ronde 7 ; 20…Cc5, une mauvaise décision.
Nakamura-Mvl, Ronde 7 ; 20…Cc5, une mauvaise décision.

Dans cette position de Hérisson, j’ai joué 20…Cc5 avec l’idée 21.Cxc5 dxc5, avant de me rendre compte que 22.e5! suivi de 23.Cg4 était très dangereux pour moi. Du coup, je me suis replié sur 21…bxc5, mais ce n’est pas mieux après 22.f4! gxf4 23.Dxf4 (1-0).

Ensuite, j’ai subi une troisième défaite d’affilée, contre Aronian, et c’était clairement la plus difficile à digérer. Malgré une ouverture peut-être légèrement suspecte, j’ai pris un avantage décisif tactiquement grâce au joli 29…Th2!, et dans la position suivante, j’ai cherché le gain le plus propre.

Aronian-Mvl, Ronde 8 ; une partie dramatique !
Aronian-Mvl, Ronde 8 ; une partie dramatique !

J’ai vu que sur le plus simple 31…Fd8, les blancs avaient 32.Tf1 Dc2+ (32…Txg4? 33.Txf8+! Rxf8 34.Df5+ avec perpétuel) 33.Dxc2 Txc2 34.Txc4, oubliant complètement l’intermédiaire 34…Txc1+! qui gagne. Du coup, j’ai préféré 31…Fxd6 32.Dd5+, qui rendait nécessaire de trouver 32…Rh8 au lieu de 33…Rh7? 34.Tg5!, ce que je n’ai pas réussi. A ma décharge, on ne s’attend pas du tout à ce qu’il y ait une ressource comme 34.Tg5! dans cette position.

Aronian-Mvl.
Aronian-Mvl.

Les machines montrent que les noirs avaient quand même une nulle après 34.Tg5! Dc2+ 35.Ra1, mais vraiment très difficile à trouver. J’ai pourtant vu 35…Cf4 36.Df7 Ff8! 37.Dxf8 Ce6, mais j’ai cru que je me faisais mater après 38.Th5+ Rg6 39.Tg1+? (en fait, ce coup est perdant, et il faut jouer 39.De8+ Rf6, qui est sans doute égal) 39…Tg4! (le coup que j’ai oublié ; 39…Tg2? 40.Txg2+ Dxg2 41.Df5#) 40.Txg4+ Rxh5 et il n’y a plus 41.Dh8 mat car la Tg4 est en prise ! (1-0)

Après trois défaites, j’avais surtout l’idée de terminer le tournoi Rapide en limitant la casse. Pourtant, j’ai eu une opportunité contre Karjakin :

Mvl-Karjakin, Ronde 9 ; les blancs sont mieux.
Mvl-Karjakin, Ronde 9 ; les blancs sont mieux.

Au lieu de 23.Td1+ Re8 24.Td7 Fxc2 25.Txc7 b5! avec égalité, j’aurais pu jouer 23.f4 Fxc2 24.Te2! suivi de 25.Th2, mais je n’ai pas vu cette manœuvre, qui donnait un bon avantage.

Avec seulement 4/9 dans le Rapide, j’avais conscience qu’il allait falloir réaliser un excellent tournoi de blitz pour revenir sur la tête. Une bonne nuit de sommeil et la perspective de changer complètement de cadence m’ont permis de me lever le lendemain matin avec une certitude. Soit j’allais exploser en vol, soit j’allais me libérer et m’exprimer pleinement dans les blitz ; il n’y aurait certainement pas de demi-mesure !

JOUR 4

J’ai débuté le tournoi de blitz par une victoire contre Anand et une nulle contre Grischuk. Puis, la partie contre Dominguez a constitué un premier tournant :

Dominguez-Mvl, Ronde 12 ; roquer sous le feu de l’ennemi !
Dominguez-Mvl, Ronde 12 ; roquer sous le feu de l’ennemi !

Ici, j’ai pris la décision insensée de roquer, pensant continuer tranquillement par 18…f6, et oubliant complètement 18.Cg5!, après quoi mon Roi est trop dangereusement livré à lui-même. Le fait de m’en être sorti m’a permis de bien lancer le tournoi (0-1).

Après une nulle contre Aronian, j’ai été en gros danger contre Mamedyarov :

Mamedyarov-Mvl, Ronde 14 ; 26.Ff3, un ouf de soulagement.
Mamedyarov-Mvl, Ronde 14 ; 26.Ff3, un ouf de soulagement.

Au lieu de 26.Ff3 qui me laisse respirer, les blancs avaient 26.Cg5!, idée Fh3, que je n’aurais certainement pas apprécié ! J’ai ensuite obtenu une finale de Cavaliers supérieure et d’ailleurs, je suis assez content dans l’ensemble des phases techniques de conversion en finale (0-1).

Les photographes. Quels photographes ? (photo: Austin Fuller).
Les photographes. Quels photographes ? (photo: Austin Fuller).

Contre Caruana juste après, j’ai aussi converti une finale de pièces mineures pas facile du tout :

Caruana-Mvl, Ronde 15 ; pas si simple pour les noirs, mais ça va passer.
Caruana-Mvl, Ronde 15 ; pas si simple pour les noirs, mais ça va passer.

Sur la lancée, j’ai enchaîné avec une troisième victoire de rang…

Mvl-Karjakin, Ronde 16 ; 26…Ce8?! était imprécis.
Mvl-Karjakin, Ronde 16 ; 26…Ce8?! était imprécis.

J’ai profité de l’imprécision du Russe 26…Ce8?! pour prendre l’avantage avec 27.f4!, et ne plus le lâcher (1-0).

Après une nulle avec les noirs contre So, la dernière partie de cette journée de blitz m’opposait à Nakamura. Un combat bizarre, dans lequel j’ai pris un clair ascendant, mais ma position s’est ensuite dégradée à vitesse grand V.

Mvl-Nakamura, Ronde 18 ; 39…Cxd5 force une nulle immédiate, mais les noirs avaient mieux.
Mvl-Nakamura, Ronde 18 ; 39…Cxd5 force une nulle immédiate, mais les noirs avaient mieux.

Ici, l’Américain a dû considérer qu’il avait raté le gain avant, sinon il n’aurait jamais joué 39…Cxd5 40.Txd5 a1=D+ 41.Fxa1 Txa1+ Nulle. A la place, 39…Ce8! aurait donné de bonnes chances de gain.

JOUR 5

Avec 7/9 et invaincu à mi-parcours du blitz, j’étais de nouveau dans le peloton de tête en abordant cette dernière journée… Mais dès ma première nulle contre Anand, j’ai senti que ce serait plus dur que la veille. Impression confirmée la ronde suivante contre Grischuk, où j’étais vraiment mal ; après avoir échappé au pire, j’ai obtenu la position suivante :

Grischuk-Mvl, Ronde 20 ; un rare cas de double cécité.
Grischuk-Mvl, Ronde 20 ; un rare cas de double cécité.

En jouant 34…Cf6, j’avais anticipé que la Dame blanche ne pouvait pas quitter la protection du Cc4. Et quand il a joué 35.Dg2?, j’ai inexplicablement répondu 35…Dh5? au lieu de prendre le Cavalier ! Heureusement, il a continué à commettre quelques erreurs par la suite, me permettant de l’emporter au final.

Mvl-Dominguez, Ronde 21 ; normalement, le gain blanc est facile.
Mvl-Dominguez, Ronde 21 ; normalement, le gain blanc est facile.

Peut-être la seule partie où je n’ai pas converti proprement, ratant ici la simple fourchette 41.Ce7 suivi de 42.Td5+, qui forçait l’abandon. A la place, j’ai choisi 41.Cf4? Fc2! qui rend ma tâche beaucoup plus complexe, du fait que je vais devoir abandonner mes pions de l’aile-Dame (1-0).

Aronian-Mvl, Ronde 22 ; le seul blitz perdu !
Aronian-Mvl, Ronde 22 ; le seul blitz perdu !

J’ai sacrifié un Fou en a2 pour obtenir cette position, dans laquelle j’avais calculé 26…axb2 27.Txb2 Da5 avec une attaque de mat, oubliant 28.Cc2, qui couvre tout ! J’aurais néanmoins dû continuer comme ça, car après 28…Tc3, il n’est pas si facile de se dégager pour les blancs. Ayant compris mon erreur, j’ai préféré 26…Da5?, mais après le regroupement défensif 27.Dd2! suivi de 28.Cf4, les noirs n’ont plus rien du tout (1-0).

La partie suivante contre Mamedyarov était particulièrement importante, car disputée contre un des leaders, juste après une défaite, et à seulement quelques rondes de la fin !

Mvl-Mamedyarov, Ronde 23 ; Mamedyarov prend trop de risques.
Mvl-Mamedyarov, Ronde 23 ; Mamedyarov prend trop de risques.

Je n’ai rien obtenu de l’ouverture et après le normal 18…Cxe5 19.Cxb7, la position restait sensiblement égale. A la place, Mamed a joué 18…Fg4?!, permettant 19.Fb5 et les blancs sont mieux. J’ai converti cette fois une finale de Tours avec un pion de plus.

Après une bonne victoire contre Caruana, j’ai enchaîné par deux nulles, une plutôt nébuleuse contre Karjakin, et une autre sans relief contre So. J’abordais donc la toute dernière ronde à la deuxième place, ex-aequo avec Mamedyarov, derrière un Nakamura qui ne pouvait déjà plus être rattrapé. Seul hic, j’avais les noirs contre lui !
Même avec tournoi gagné, l’Américain a décidé de jouer le jeu, ce qui a donné une partie plutôt animée.

Nakamura-Mvl, Ronde 27 ; une victoire de prestige pour finir.
Nakamura-Mvl, Ronde 27 ; une victoire de prestige pour finir.

Après un milieu de jeu intéressant dans un Hérisson où j’ai pu pousser …d5, nous avons obtenu cette position où je suis légèrement mieux, mais probablement nulle quand même après la suite normale 41.Fxb5 Cf5 42.Ff2 Txa3 43.Txa3 Fxa3. A la place, Hikaru a choisi la voie tactique 41.Fg5? Te1 42.Fxh6 Txf1+ 43.Rh2 Fe5+ 44.g3, mais après 44…f6, les blancs n’ont pas vraiment de menace et j’ai un vrai pion de plus, que j’ai converti dans une finale de Tours.

Au final, j’ai sans doute réalisé à Saint-Louis la meilleure perf de ma vie en blitz !

Tout, tout près de la première place mondiale ! (image: 2700chess.com).
Tout, tout près de la première place mondiale ! (image: 2700chess.com).

Trois points d’avance sur Nakamura et 3006 Elo de perf, avec en cerise sur le gâteau la deuxième place mondiale de blitz, juste derrière Carlsen. Je suis évidemment ravi, mais en toute honnêteté, je n’accorde qu’une importance relative à ces chiffres…

En revanche, je suis content d’être repassé en deuxième position du Grand Chess Tour avant le tournoi classique, qui commence ce samedi 18 août. J’ai une petite marge supplémentaire pour finir dans les quatre places qualificatives pour la grande finale de Londres en décembre. Mais l’objectif principal reste le tournoi lui-même, surtout que j’ai un titre à défendre !

Pour finir, j’aimerais féliciter Hikaru Nakamura pour cette victoire au Rapide & Blitz de Saint-Louis qui fait suite à celle de Paris, car je sais ce que représente le fait de gagner deux tournois du Grand Chess Tour d’affilée…

A côté de Rex Sinquefield, le mécène des échecs américains, à l’écoute du maître de cérémonie de la remise des prix, le GMI Maurice Ashley (Photo: Spectrum Studios).
A côté de Rex Sinquefield, le mécène des échecs américains, à l’écoute du maître de cérémonie de la remise des prix, le GMI Maurice Ashley (Photo: Spectrum Studios).

Trash talkPendant les deux jours libres entre le tournoi Rapide/Blitz et le tournoi classique, les joueurs ont été conviés au désormais traditionnel « Ultimate Moves ». Rejoints par Peter Svidler, le commentateur, et un Magnus Carlsen fraîchement débarqué dans le Missouri, ils étaient scindés en deux équipes de 6, la « Team Rex » (le mécène Rex Sinquefield) et la « Team Randy » (son fils). Et les joueurs de chaque équipe alternaient des séries de 5 coups, en blitz. A ce petit jeu qui fait la part belle au « trash talking » et aux séances de fou rire, c’est la Team Randy (Carlsen, Anand, Nakamura, Grischuk, Dominguez, Aronian) qui s’est imposée 3.5-2.5. Maxime était dans le camp des vaincus, avec Caruana, Svidler, So, Mamedyarov et Karjakin.

Les parties de Maxime dans le tournoi rapide :

Les parties de Maxime dans le tournoi de blitz :

Site officiel : https://grandchesstour.org/2018-grand-chess-tour/2018-saint-louis-rapid-blitz