« L’imagination gouverne le monde »

Cette célèbre citation de Napoléon Bonaparte vient fort à propos illustrer l’événement échiquéen qui s’est déroulé le 16 février à La Roche sur Yon.

Mais quel rapport entre Napoléon et la préfecture vendéenne, me direz-vous ? Il se trouve que par décret du 25 mai 1804, celui qui allait devenir Empereur quelques mois plus tard, ordonna la fondation d’une nouvelle cité administrative et militaire au centre de la Vendée. La Roche sur Yon est de ce fait une « ville napoléonienne », qui fête régulièrement son fondateur.

Cette année, pour célébrer le 250e anniversaire de la naissance de Napoléon, la municipalité a donc décidé de créer un événement échiquéen, l’Empereur ayant été un amateur du noble jeu. Va donc pour un match-exhibition en blitz, entre moi-même et le grand espoir néerlandais, Jorden Van Foreest ! Et comme « l’imagination gouverne le monde », les organisateurs ont opté pour un format particulièrement original, sept parties au total, avec un mix de deux parties classiques, deux en Chess 960, deux sur une ouverture thématique, et une à l’aveugle pour finir !

Vue de la salle (Photo Ville de La Roche-sur-Yon).

La grande qualité de l’organisation a permis à cet événement de se dérouler dans les meilleures conditions, aussi bien pour les joueurs que pour les spectateurs. Un auditorium de 300 places rempli pour une exhibition d’échecs, dans une ville moyenne comme La Roche sur Yon, c’est un grand succès et ça fait toujours très plaisir.

Dans le match en lui-même, Jorden a opposé une bonne résistance. Je me suis rapidement trouvé en danger en perdant la première partie « classique ».

Mvl-Van Foreest, Partie 1

Ici, au lieu du normal 9.Cxd7, j’ai été tenté par le sacrifice de pion 9.d4?! cxd4 10.Ff4, mais après 10…Dc8, je n’ai pas pu démontrer de compensation.

Heureusement, j’ai pu passer la vitesse supérieure dans la deuxième partie classique, puis dans les deux parties de 960, enchaînant donc trois victoires consécutives. Voici une jolie petite combinaison finale dans la dernière d’entre elles :

Mvl-Van Foreest, Partie 4.

Les blancs viennent de jouer 23.Fxc5 et la position semble bien symétrique, mais les noirs ont le trait et les thèmes tactiques sont en leur faveur ! 23…Db3! et bizarrement, les blancs n’ont qu’un seul coup pour éviter de perdre du matériel, et il n’est pas si facile à trouver avec peu de temps. La partie s’est poursuivie par 24.Dxb3? (24.Te1? Fd4+!) 24…Fxb3 25.Td3 (25.Tc1 Txc5! 26.Txc5 Fd4+ ou 25.Fd5+ Fxd5 26.Txd5 Txc5!) 25…Fc4 26.Td4 Ff7! (mais pas 26…Txc5? 27.Txc4! et le thème tactique serait inversé ! Ni 26…Fxd4+ qui ne gagnerait « qu’une qualité ») 27.Td7 Txc5 0-1.

Pour revenir à la position du diagramme, le seul coup après 23…Db3!, c’était 24.Ff3! et tout tient !

La place Napoléon à La Roche sur Yon (Photo Etienne Mensch).

Les deux parties thématiques ne pouvaient pas proposer autre chose qu’une « ouverture Napoléon » !

Parties 5 & 6.

Guère impressionnés par le deuxième coup impérial, nous nous sommes tous deux facilement imposés avec les noirs !

Place ensuite à la partie à l’aveugle, à une cadence légèrement plus lente (15’ +10’’/cp). Voilà un type d’exercice que l’on n’a plus du tout l’habitude de pratiquer ! C’est d’ailleurs dommage car en dépit de son côté ultra intense – ou peut-être grâce à lui – le jeu à l’aveugle est vraiment intéressant. Il requiert un niveau de concentration supérieur et inhabituel. Je sais que certains joueurs trouvent ça trop difficile…

Mise en place de la partie à l’aveugle (Photo Ville de La Roche-sur-Yon).

A noter que dans cette dernière partie, nous avons joué trop vite l’ouverture pour qu’elle soit retransmise correctement ! Heureusement, le duo de MI Mullon/Mensch a rattrapé le coup au plus vite, découvrant au passage que j’avais opté pour le Dragon, et pas pour ma Najdorf favorite. Un choix qui n’a d’ailleurs pas été un franc succès, mais j’ai pu prendre le demi-point quand même, et remporter finalement le match sur le score de 4.5 à 2.5.

L’après-midi s’est conclue par une simultanée géante sur 100 échiquiers, donnée à quatre, Jorden et moi-même étant épaulés par les commentateurs, le MI Jean-Baptiste Mullon et le MF Yannick Berthelot. Autrement dit, chacun de nous retrouvait sa position quatre coups plus tard ! Autant dire qu’on la redécouvrait à chaque fois ! Evidemment, il y a eu quelques petits couacs, Jorden et moi étant un peu plus rapides que nos petits camarades . Du coup, il nous arrivait parfois de doubler l’un d’eux, et de créer des embouteillages sur quelques échiquiers. Avec comme conséquence de ne laisser que très peu de temps de réflexion à certains joueurs, et beaucoup trop à d’autres…

Du coup, dans la bonne humeur générale, quelques pièces ont été laissées en prise, et quelques parties perdues !

Simultanée dans l’Atrium (Photo Ville de La Roche-sur-Yon).

Le Trophée Napoléon à La Roche sur Yon ayant été un franc succès, il sera peut-être reconduit l’année prochaine. C’est tout ce qu’on souhaite à une équipe d’organisation qui a placé la barre remarquablement haut pour une première édition, bien soutenue par une municipalité motivée.

Site officiel : http://www.larochesuryon.fr

J’en profite pour rappeler qu’en direct sur ma chaine www.twitch.tv/mvlchess, j’assure le streaming en live de nombreux événements auxquels je participe sur www.chess.com, comme la Pro Chess League, les Titled Tuesday, ou autre… Parfois, je me contente simplement de streamer des parties amicales contre de forts, (voire très forts ) joueurs, ou encore de me livrer à des résolutions d’exercices tactiques en temps limité ! Souvent en anglais, parfois en français, je partage mes impressions quand je joue, et je réponds à de nombreuses questions en direct…

Mi and l’Au, c’est le nom du groupe de musique composé du duo franco-finnois Laurent Leclère et Mira Romantchouk, qui a déjà sorti plusieurs albums reconnus des amoureux de musique folk et éthérée. Ce couple amateur d’échecs qui vit donc en Finlande, nous a écrit pour nous faire partager quelques-unes de leurs mélodies. Particularité de celles-ci, elles ont été composées au bord d’un lac près de leur maison, tout en regardant les parties de Maxime… Voilà qui n’est pas banal !
Ci-dessus un de ces morceaux à la genèse si singulière :

Leur page Facebook : https://www.facebook.com/wearemiandlau