Gibraltar puissance 9

C’est en effet la 9e fois que je participais au grand Open de début d’année dans l’Hôtel Caleta de Gibraltar, un tournoi que j’apprécie particulièrement. Après la tension des derniers mois de 2019 avec le Grand Chess Tour et les tournois qualificatifs pour les Candidats, il était agréable pour moi de disputer un Open, avec la plupart du temps des adversaires contre lesquels je n’avais jamais joué auparavant.

Ronde 1 : MVL – SUKANDAR (2402) 1-0

Cette rencontre contre une MI indonésienne a constitué une bonne partie de chauffe pour entrer dans le tournoi. Il y avait beaucoup de lignes à calculer, après 14…Db6 déjà, un coup qui m’a forcé à sacrifier un pion. De manière générale, il y a eu pas mal de choses assez concrètes à évaluer, dont quelques lignes sympa 🙂 . Par exemple, après 22.b4 :

Mvl-Sukandar, Ronde 1.
Mvl-Sukandar, Ronde 1.

Mon adversaire a joué 22…Da7, mais en cas de 22…Dxc4, j’avais prévu 23.Cb6 Dxb4 24.Cxa8 Txa8 25.f6! exf6 26.exf6 Ce8 (26…Te8 27.Dc3) 27.Cxc6 bxc6 28.Txa6!.

Derby français (Photo: www.saund.co.uk/John Saunders).
Derby français (Photo: www.saund.co.uk/John Saunders).

Ronde 2 : FLOM (2510) – MVL 1/2

Le MI français m’a joué une ligne de la variante d’Echange de la Grünfeld que je connaissais, bien sûr.

Flom-Mvl, Ronde 2.
Flom-Mvl, Ronde 2.

Dans cette position, je savais que 20…Fxe5 menait à la nulle. Du coup, j’ai voulu jouer autre chose, mais bon, qui n’apporte pas grand-chose ; je me souvenais que 20…Fd7 n’était sans doute pas terrible, mais jouable pour éviter la nulle immédiate. Mais ensuite, je me suis senti pousser des ailes. En effet, après 21.Thg1 Fb5 22.Tc3 Rh8 23.f4 Td5 24.Rc2 Fxd3+ 25.Txd3 Tc8+ 26.Rd2 Tcd8 27.Txd5 Txd5+,je ne m’attendais pas à 28.Rc2, mais à 28.Re2 ; je me suis rendu compte que si je le laissais jouer 29.Td1, c’était nulle tout de suite. J’ai donc calculé 28…f6? pour continuer la partie, par exemple après 29.exf6 Fxf6 30.Tg6 Tf5. Mais il a joué 29.Tg6!, et je me suis rendu compte à ce moment-là qu’il n’y a pas 29…fxe5 30.fxe5 Txe5? à cause de 31.Fd4 car le Roi est en c2, et pas en e2 ! Du coup, j’ai été obligé de donner deux pions et de prier pour que ça fasse nulle… Bon, il me semblait que ça faisait nulle quand même après 30…Fxe5 31.Txh6+ Rg8 32.Txe6 Fd4, mais c’était un peu sport, on ne va pas se mentir.

En effet, la position finale, c’est la fameuse nulle de Vancura en finale de Tours, connue depuis un siècle. Donc s’il y avait une réfutation, elle aurait déjà été trouvée 🙂 .

Flom-Mvl.
Flom-Mvl.

En fait, j’ai obtenu la position de Vancura, mais avec le pion h5 en plus, qui ne joue cependant aucun rôle. J’ai eu une petite frayeur car j’ai mis un peu de temps à retrouver le chemin exact vers la nulle, mais j’y suis finalement parvenu avant que mon adversaire ne teste mes connaissances ! Après 51…Tf6 52.Rc5 Tf5+! (mais pas 52…Th6? 53.Rb5 Txh5+ 54.Rb6 Th6+ 55.Rb7 et le fait qu’il n’y ait pas d’échec sur la 7e coûte la partie) 53.Rc6 Tf6+ 54.Rd7, j’ai vu le schéma où 54…Tb6 annulait (dans cette position précise, 54…Tf7+ est encore plus simple). 55.Rc7 Tf6 (seul coup) 56.h6+ Rh7 (seul coup) 57.a7 Tf7+ (seul coup !) et dès que le Roi blanc veut sortir des échecs latéraux, il doit laisser la Tour noire passer sur la colonne a, avec une nulle triviale.

Dans la pénombre (Photo: www.saund.co.uk/John Saunders).
Dans la pénombre (Photo: www.saund.co.uk/John Saunders).

Ronde 3 : MVL – BARON (2529) 1-0

La troisième ronde a été marquée par une coupure d’électricité dans tout le quartier ! Par chance, l’hôtel Caleta avait pas mal de petites lampes de bureau fonctionnant sans électricité, qui devaient être utilisées pour la cérémonie de clôture. Certains joueurs courageux avaient choisi de continuer la partie dans cette espèce d’ambiance tamisée…

D’autres, dont mon adversaire Tal Baron, continuaient à réfléchir dans la pénombre, pendule arrêtée ; ce qui s’est avéré contre-productif dans son cas, puisqu’il a fait une erreur de calcul fatale dès la reprise !

Ronde 4 : VAIBHAV (2593) – MVL 1/2

Ronde 5 : MVL – SANAL (2569) 1/2

Après une nulle quasi-théorique contre Vaibhav, j’avais les blancs contre le GMI turc Sanal ; la seule de mes 6 parties blanches que je n’ai pas remportée 🙂 .

Elle avait d’ailleurs mal débuté à cause d’une erreur de calcul…

Mvl-Sanal, Ronde 5.
Mvl-Sanal, Ronde 5.

Ici, j’avais anticipé 13.d4, mais finalement, la position après 13…Dc7! 14.dxe5 dxe5 15.Cxe5 0-0! 16.0-0 (16.Ff4 Td8) 16…Dxe5 (16…Td8 17.De1) 17.Ff4 Dh5 18.Fxb8 Fg4 ne m’a pas plu.

Du coup, j’ai joué 13.h3 0-0 14.c4, avec l’idée d’encercler le pion b3. Mais ce plan est lent et je pense qu’il a pas très bien réagi car il m’a laissé reprendre l’avantage. Sauf que j’ai moi-même mal géré la position en retour, et j’ai même dû faire attention dans la finale pour annuler.

Bilan, une première moitié de tournoi assez inégale, avec quelques parties où j’ai plutôt bien calculé, et quelques parties assez moches, je pense notamment à celles contre Flom et Sanal.

Face à la GMI russe Dina Belenkaya pendant le tournoi de blitz, sous le regard bienveillant d’Ivanchuk ! (Photo : Niki Riga).
Face à la GMI russe Dina Belenkaya pendant le tournoi de blitz, sous le regard bienveillant d’Ivanchuk ! (Photo : Niki Riga).

Ronde 6 : MVL – PERALTA (2574) 1-0

Une partie plutôt bien maîtrisée dans l’ensemble, notamment parce que j’ai réfuté sa conception dans l’ouverture :

Mvl-Peralta, Ronde 6.
Mvl-Peralta, Ronde 6.

Je ne connaissais pas 10…Ca5 immédiatement, et j’ai trouvé sur l’échiquier le coup très intéressant 11.h4!?, alors que 12 autres coups ont déjà été essayés dans cette position !

Je ne sais pas si c’est si fort, mais en tout cas, il est tombé directement dans mon piège, car après 11…h5?! 12.Ce3 Cxe3 13.fxe3, j’ai déjà un bon avantage. On passera sur l’épisode final de cette partie, déjà bien documenté sur les sites spécialisés 🙂 . Dans une position complètement gagnante, j’ai joué un coup qui le laisse revenir dans la partie, mais il a eu la même hallucination que moi, croyant qu’il se faisait mater, et il a abandonné !

Ronde 7 : KARTHIKEYAN (2606) – MVL 1/2

Karthikeyan est un jeune indien qui m’avait battu lors de la dernière ronde l’année dernière, malgré une Najdorf qui avait plutôt bien tourné pour moi au début. Cette fois, il a bien joué l’ouverture et a réussi à obtenir l’avantage, mais par chance, il a sous-estimé sa position à deux reprises, et m’a permis de stabiliser le jeu.

Sympa d’analyser avec Mvl à ses côtés ! (Photo : Niki Riga).
Sympa d’analyser avec Mvl à ses côtés ! (Photo : Niki Riga).

Ronde 8 : BASSO (2600) – MVL 1/2

Ronde 9 : MVL – CAN (2600) 1-0

Après une nouvelle nulle avec les noirs dans une Grünfeld très théorique contre le GMI Italien Basso – sans que jamais je ne puisse jouer pour le gain – j’ai affronté le Turc Can à l’avant-dernière ronde :

Je crois qu’il m’a facilité la tâche en forçant rapidement le passage dans un milieu de jeu sans les Dames :

Mvl-Can, Ronde 9.
Mvl-Can, Ronde 9.

Can s’est certainement dit que la position n’était pas si dangereuse, mais en fait, elle me semble vraiment inférieure parce qu’en plus du pion isolé, le Fb7 est mal placé et le pion a6 est faible également. Ici, il aurait quand même dû essayer d’être actif par 17…Te4 18.Fg3 Tde8 19.Rf1 Fc6, plutôt que de laisser 17…Cf8?! 18.a5!, et la position devient une longue torture pour les noirs après 18…Ce6 19.axb6 Fxb6 20.Fd2 Cd4 21.Cxd4 Fxd4 22.Fd3!. Peut-être que j’avais une solution plus concrète après 22…Te6 23.Ta4 Ff6 24.Tb4 Fc8. Au lieu de 25.Ta1, 25.Txe6 fxe6 26.Tb8 (idée 27.Ta8) gagnait sans doute le pion a6. Mais bon, est-ce que tu as envie de prendre des décisions concrètes dans cette position-là? Pas du tout en fait ! Parce que même si je prends a6, les noirs auront peut-être du contre-jeu par …Tc8 et …e5. Il y a beaucoup de détails à vérifier, et la position ne nécessite pas une telle approche sur le plan pratique, à mon avis.

Ronde 10 : MVL – MAGHSOODLOO (2674) 1-0

Une victoire lors de cette dernière ronde me laissait une petite chance de finir dans le groupe de tête, et j’ai eu l’agréable surprise de doubler les blancs contre l’ancien champion du monde junior. J’ai joué 1.d4, qui me semblait un choix pertinent contre cet adversaire spécifique.

Mvl-Maghsoodloo, Ronde 10.
Mvl-Maghsoodloo, Ronde 10.

J’ai obtenu une finale avec un pion de plus, mais certainement nulle. Le plus simple pour lui, je crois que c’était ici 30…Txc5! (au lieu de 30…Td8) 31.dxc5 Ce4+ (31…Cc4 est peut-être nulle aussi, mais les éventuelles finales de pions à prévoir de très loin après 32.Tc3 Tc8 33.c6 bxc6 34.Fxc4 dxc4 35.Txc4 Rd5 peuvent faire peur) 32.Fxe4 dxe4 et les noirs vont s’en sortir sans difficulté. Dans la partie, après 30…Td8 31.Tac3 Td7 32.a4, il n’avait certainement pas besoin de me donner la case c6 par 32…b6? 33.Tc6 Tdd8 34.Re2 Td7 35.Tc1 Th8 36.a5! et la position noire ne tient plus qu’à un fil. Je n’ai peut-être pas joué de manière optimale par la suite, mais il est toujours difficile de ne laisser aucun contre-jeu.

La fameuse soirée « Bataille des Sexes ». Ici, Mvl sur le ring avec l’ancienne championne du monde Antoaneta Stefanova (Photo: www.saund.co.uk/John Saunders).
La fameuse soirée « Bataille des Sexes ». Ici, Mvl sur le ring avec l’ancienne championne du monde Antoaneta Stefanova (Photo: www.saund.co.uk/John Saunders).

Le bilan de ce tournoi est contrasté ; 5.5/6 avec les blancs c’est très correct, mais le fait d’annuler toutes mes parties noires contre des joueurs moins forts sur le papier ne peut pas me satisfaire. Certes, je termine dans le groupe de tête à 7.5/10 (avec 6 autres joueurs). Mais comme un symbole de cette année, je suis 5e au départage (perf Elo), un tout petit point derrière le 4e et dernier qualifié pour les départages décernant le premier prix de 30.000 £ 🙂 .

Je n’ai aucun tournoi prévu avant avril ou mai, c’est donc une bonne période pour faire le point et trouver des pistes d’amélioration !

Nul besoin de la Fédération pour réunir une des plus fortes équipes française de tous les temps. Maxime, avec Etienne Bacrot (2669 Elo), Maxime Lagarde (2655), Romain Edouard (2653), Christian Bauer (2625), Yannick Gozzoli (2599), Matthieu Cornette (2556), Fabien Libiszewski (2526) et Kévin Bordi (2288) participe à la prochessleague 2020. Après 6 matches, les Français sont 2e de la division centrale.

Les parties de Maxime à Gibraltar :

Les parties de Maxime en ProChessLeague