La caravane à Paris !

Après une première étape à Louvain en Belgique, la caravane du Grand Chess Tour 2018 s’est arrêtée à Paris, dans les studios de Canal +, pendant une petite semaine…

Jour 1
Première des trois journées de parties rapides. J’ai débuté contre Karjakin, qui m’a répété ce qu’il m’avait joué dans le blitz à Louvain. Mais cette fois, j’étais préparé et j’ai donné un pion pour l’initiative. Comme la position est plus facile à jouer pour les noirs, je me suis retrouvé petit à petit en position favorable, mais il a bien défendu et je ne sais pas si j’ai raté un gain quelque part. Une bonne partie pour lancer le tournoi même si avec un peu de réussite, j’aurais peut-être pu gagner le point entier.

Paris 2018, c’est parti ! (photo Spectrum Studios).
Paris 2018, c’est parti ! (photo Spectrum Studios).

Contre Caruana, j’ai eu l’impression de presser un peu, mais rien de tangible. Enfin, contre So, la catastrophe…

So-Mvl, ronde 3 ; 20…d6?! est basé sur une erreur de calcul.
So-Mvl, ronde 3 ; 20…d6?! est basé sur une erreur de calcul.

Presque n’importe quel autre coup que 20…d6?! aurait préservé l’égalité, tandis que là, après 21.De7 Ff6 22.Db7 a5 23.Fd5 Tc7? (23…Dc7 était encore acceptable) 24.Dxb6 Te7, j’avais complètement oublié 25.Txe7! Dxb6 26.Txf7+ avec une finale de cauchemar pour les noirs. Certes, j’aurais pu mieux résister avec 29…Db4 au lieu de 29…Dd4?, mais j’étais encore sous le choc de ma faute de calcul.

Jour 2
J’ai rejoué à Grischuk ce que j’avais essayé contre Caruana, dans la nouvelle mode e3/Fe2 contre le Fianchetto-Roi. Cette structure de type Benoni n’est peut-être pas le meilleur choix, mais elle offre des positions déséquilibrées qui me plaisent bien sur le papier. Dans l’esprit, j’ai sacrifié le pion a7, mais je n’ai joué 19…Cxd5? que parce que j’ai complètement oublié 20.Ce4!. Malgré tout, la position reste à double tranchant, et dans la position critique après 28.Te1, mon intuition me disait de jouer le naturel 28…Dd7. Malheureusement, je n’ai vu le problème avec 28…d4? qu’immédiatement après avoir joué le coup. Pendant qu’il réfléchissait, j’ai compris que 29.Txg7! serait une douche froide pour moi.

Grischuk-Mvl, ronde 4 ; les noirs ont complètement oublié le décisif 29.Txg7!.
Grischuk-Mvl, ronde 4 ; les noirs ont complètement oublié le décisif 29.Txg7!.

J’avais anticipé 29.Fg4 Fxg4 30.Txe7 Fxd1 31.Tgxg7 Fc2!, mais pas le simple 29.Txg7! Dxg7 (29…Rxg7 30.f5 Txf5 31.Dg4+) 30.Txe6 avec deux pièces pour la Tour.
Après deux défaites et deux grosses gaffes successives, j’ai essayé de serrer le jeu contre Nakamura. Il s’est mis un peu en difficulté tout seul en massant toutes ses pièces à l’aile-Dame.

Mvl-Nakamura, ronde 5 ; les blancs sont un petit peu mieux.
Mvl-Nakamura, ronde 5 ; les blancs sont un petit peu mieux.

J’aurais sans doute dû choisir 27.Te2 plutôt que 27.d4, qui mène à l’échange des quatre Cavaliers et à une finale de pièces lourdes égale. Après 27.Te2, la position restait déséquilibrée, avec toutefois une petite pression blanche.
Lors de la ronde suivante, j’ai disputé ma meilleurs partie des deux premières journées, avec les noirs contre Anand. J’ai pris progressivement l’avantage dans une Najdorf.

Anand-Mvl, ronde 6 ; les blancs subissent une pression.
Anand-Mvl, ronde 6 ; les blancs subissent une pression.

Ici, Vishy a choisi 28.De2 car j’avais prévu un petit piège sympathique sur le normal 28.f3 ; 28…Dxc4! 29.Dxd8+ (29.bxc4 Txd2 30.Fxd2 Fc5+ 31.Rf1 Fxb6 32.axb6 et le pion a6 est très dangereux) 29…Fxd8 30.bxc4 Fxb6 31.Fxb6 et les noirs sont mieux dans la finale.
Après l’échange des Dames, je pense que je suis passé très proche du gain, et il est possible que je l’aie raté quelque part, mais ce n’était vraiment pas facile.

En route pour l’arène (Photo Spectrum Studios).
En route pour l’arène (Photo Spectrum Studios).

Jour 3
Dans la sous-variante de l’Espagnole choisie par Mamedyarov, j’ai décidé d’improviser par 7.h4, car l’idée me séduisait.

Mvl-Mamedyarov, ronde 7 ; 6.a4 et 7.h4….
Mvl-Mamedyarov, ronde 7 ; 6.a4 et 7.h4….

Plus tard, il m’a laissé transférer mon Cavalier de b1 en f3 avec gain de temps, ce qui était plutôt sympa ! Du coup, ma position, à défaut d’être vraiment supérieure, devenait plus facile à jouer.

29.Tg3! lance l’assaut final.
29.Tg3! lance l’assaut final.

Je suis plutôt satisfait de ma conclusion 29.Tg3! suivi de 30.f4-f5, qui ne lui laissait aucune chance d’avancer ses pions, contrairement à l’autre option 29.e5 c4 30.Tf6, beaucoup moins convaincante.
Pas grand-chose à dire sur la nulle avec les noirs contre Kramnik, qui aura vraiment tout essayé jusqu’au bout, mais sans dépasser la limite comme ça lui arrive parfois. Dans la dernière partie contre Aronian, j’ai réussi à faire fructifier mon petit avantage initial de la paire de Fous. On peut dire que j’ai tiré le maximum de la position.

Mvl-Aronian, ronde 9 ; avec le pion en g6, les noirs ont des problèmes à résoudre.
Mvl-Aronian, ronde 9 ; avec le pion en g6, les noirs ont des problèmes à résoudre.

C’est quand j’ai placé mon pion en g6 que j’ai mesuré la difficulté pour les noirs. Le plus simple pour lui aurait été d’accepter de défendre la finale Tour + Fou contre Tour, comme il en a eu l’occasion par la suite. Mais il a voulu obtenir une nulle plus facile, et ça lui a été fatal.

Après Tf1-f8, les noirs sont complètement paralysés.
Après Tf1-f8, les noirs sont complètement paralysés.

Jour 4
Début d’une première journée de blitz dont je suis content dans l’ensemble, avec 6/9 et une assez bonne maîtrise. Après une nulle sans histoire contre So, j’ai pris l’avantage face à Caruana.

Mvl-Caruana, ronde 11 ; 29.c5? n’est pas une très bonne idée.
Mvl-Caruana, ronde 11 ; 29.c5? n’est pas une très bonne idée.

Mais au lieu du simple 29.dxe5 dxe5 30.Txd8+ Dxd8 31.Cxe5, j’ai compliqué les choses par 29.c5?, sous-estimant complètement, après 29…dxc5 30.dxe5, que les noirs auraient une forte initiative par …c4 et …b5. La suite fut un énorme bazar tactique, mais au cours duquel j’ai été objectivement complètement perdant tout du long !

La position finale d’une partie folle !
La position finale d’une partie folle !

Et finalement, Caruana est tombé au temps en jouant 54…Dc5, au moment même où la position tourne enfin en ma faveur !

Concentration… (Photo Spectrum Studios).
Concentration… (Photo Spectrum Studios).

Contrairement à ce qui s’est passé en rapide, Anand a bien contré ma Najdorf et a pris l’avantage, mais en me laissant avancer mon pion en b3, puis surtout en autorisant 26…e4! qui fait vivre le Ff6, il a pris quelques décisions incompréhensibles menant à une dégradation très rapide de sa position.

Anand-Mvl, ronde 12 ; 26.Fd5? permet le libérateur 26…e4!.
Anand-Mvl, ronde 12 ; 26.Fd5? permet le libérateur 26…e4!.

Contre Nakamura, dans une sorte de Dragon avec g3, j’ai d’abord tendu le petit piège 11…Ce5.

Nakamura-Mvl, ronde 13 ; 11…Ce5 tend un piège.
Nakamura-Mvl, ronde 13 ; 11…Ce5 tend un piège.

S’il empêche …Cc4 par 12.b3?, alors 12…Dc8 attaque h3 et c3 ! Après le correct 12.Cde2, la position est restée équilibrée.

Nulle après 40…Te3+.
Nulle après 40…Te3+.

Malgré mon petit avantage d’espace, je ne pouvais plus rien faire, …d4 étant impossible, et la manœuvre …Te3+-Tc3 contrée par Ff1-d3.

Dans la partie suivante, j’ai pris un gros avantage contre Aronian.

Mvl-Aronian, ronde 14 ; 23.Ted3 était le plus simple.
Mvl-Aronian, ronde 14 ; 23.Ted3 était le plus simple.

Mais au lieu de gagner le pion d6 par 23.Ted3, j’ai cru prendre une décision plus technique avec 23.f4, pour empêcher son Cavalier de venir me perturber via e5. Mais le mieux est parfois l’ennemi du bien, et j’ai finalement dû me contenter de la nulle après 23…Rf8 suivi du transfert du Cavalier en f5, via e7.
Un Mamedyarov guère en forme a ensuite été relancé dans le tournoi grâce à ma première boulette du jour !

Mamedyarov-Mvl, ronde 15 ; 28…Db8 ou 28…Cxa4 ?.
Mamedyarov-Mvl, ronde 15 ; 28…Db8 ou 28…Cxa4 ?.

Dans cette position très complexe, j’ai choisi 28…Db8?, oubliant 29.Dd7! Tf8 30.Tb7 et les blancs gagnent car le pion b2 va aussi tomber après 30…Dxb7 31.Dxb7 Cxb1 32.Fe5!. L’alternative était 30…Cxa4! 31.Txb7 c4 avec une lutte furieuse entre les deux pions passés liés et la Tour !
A noter qu’un peu plus tard, Mamed a failli jouer 33.Dxb2?.

33.Fxb2 gagne, pas 33.Dxb2?.
33.Fxb2 gagne, pas 33.Dxb2?.

Il serait alors tombé dans un sympathique piège de blitz, 33.Dxb2? Cc4 34.Dc3 Cxe5 35.Cxe5 Te8 36.Dxc5 Txe5 avec une probable forteresse !
Je me suis ensuite bien relancé dans le tournoi face à un Karjakine qui venait pourtant d’enchaîner les victoires successives ! Je sentais qu’il était très en confiance, par exemple en le voyant jouer à tempo un coup comme 22…Dd6! dans la position suivante.

Mvl-Karjakine, ronde 16 ; 22…Dd6! à tempo !
Mvl-Karjakine, ronde 16 ; 22…Dd6! à tempo !

Il a pris un léger avantage, jusqu’à ce qu’il me laisse placer une jolie combinaison dans la position suivante.

29.Te6!, les blancs reprennent l’ascendant.
29.Te6!, les blancs reprennent l’ascendant.

Après 29.Te6! Dd7 (29…fxe6? 30.Dxg6+ avec attaque décisive) 30. Ce5, j’ai pris l’initiative. Il n’aimait pas cette position et a fait une erreur en transposant en finale par 30…Da7 31.Cxc6 Ta2, après quoi j’ai essayé d’assurer au maximum car il ne me restait plus beaucoup de temps, environ dix secondes. Ces finales techniques sont toujours difficiles à jouer avec peu de temps, et on peut vite paniquer.

Pas si simple à convertir…
Pas si simple à convertir…

Par exemple ici, n’ayant pas le temps de calculer 54.f4 Tb3, lâchant g3 pour attaquer f7 avec Tour et Cavalier, j’ai hésité quelque secondes entre 54.Cd5 et 54.Tc3, avant de réaliser que le second coup laissait le Cb6 en prise… Pas le plus technique !
Contre Grischuk, je me suis rapidement retrouvé en difficulté, et il a vraiment bien joué, jusqu’à la position suivante en finale :

Grischuk-Mvl, ronde 17 ; la finale blanche est très supérieure.
Grischuk-Mvl, ronde 17 ; la finale blanche est très supérieure.

Ici, le simple 40.Tb7 Txb7 41.Fxb7 g5 42.Fxa6 Cd5 43.b5 Cc7 devait suffire à gagner, mais Sacha n’a pas aimé l’idée d’avoir le pion b5 et le Fou immobilisés. Sinon, 40.g3 suivi de Rg2 faisait également l’affaire, car les noirs n’ont vraiment pas de coups. A la place, il a joué 40.Ta7?, mais 40…Cc4 force une nulle immédiate.
Pour la dernière partie du jour, contre un Kramnik pas en forme, j’ai décidé de jouer vite pour poser le maximum de problèmes.

Mvl-Kramnik, ronde 18 ; les blancs ont plusieurs gains.
Mvl-Kramnik, ronde 18 ; les blancs ont plusieurs gains.

Ma position est gagnante, mais j’ai décidé d’éviter 29.Dxc7 Dg5, même si je soupçonne qu’un coup comme 30.Cd6 gagne aisément. Dans la partie j’ai préféré l’amusant 30.gxh5, car il n’y a aucune découverte valable.

Jour 5
Malheureusement, j’ai rapidement compris que les choses ne se passeraient pas au mieux en ce dernier jour, après avoir bêtement perdu la première partie contre So. J’ai mal joué et obtenu une finale de Fous de couleurs opposées avec un pion de moins qui peut sembler nulle au premier abord, mais qui est en réalité très, très difficile à défendre. Je n’y suis pas parvenu.

Mvl-So, ronde 19 ; Fous de couleurs opposées ne veut pas dire nulle !
Mvl-So, ronde 19 ; Fous de couleurs opposées ne veut pas dire nulle !

Les parties suivantes ne m’ont guère rassuré. Contre Caruana, j’ai annulé par miracle au terme d’un long combat, après avoir joué la poussée libératrice …c5 un coup trop tard.

Caruana-Mvl, ronde 20 ; les noirs auraient dû pousser 9…c5 tout de suite.
Caruana-Mvl, ronde 20 ; les noirs auraient dû pousser 9…c5 tout de suite.

Après 9…Fe7? 10.Ca4! c5 11.Cxc5 Cxc5 12.dxc5 Fxc5 13.Tc1 Fd6 14.Da4+, les blancs ont plusieurs tempi d’avance.
Contre Anand, j’ai improvisé une sous-variante de l’Ecossaise sur l’échiquier (7.e5), oubliant que sur 9.Ff4, 9…g5! est le meilleur coup bien connu. J’ai alors choisi de sacrifier le pion e5 pour un contre-jeu un peu limite, mais ça a fonctionné et j’ai finalement obtenu une position gagnante :

Mvl-Anand, ronde 21 ; 25.Rh2! aurait été décisif.
Mvl-Anand, ronde 21 ; 25.Rh2! aurait été décisif.

Malheureusement, j’ai joué l’horrible 25.Tc7? qui redonne l’avantage aux noirs après 25…Tf7 et un échange de Dames ultérieur, même si j’ai fini par annuler. Pourtant, après 25.Rh2! suivi de Tg1 et Fc3, les blancs auraient obtenu une attaque décisive sur cases noires.
Mais mon chemin de croix du jour n’était pas terminé pour autant, la partie suivante contre Nakamura étant vraiment catastrophique.

Mvl-Nakamura, ronde 22 ; les blancs sont très mal.
Mvl-Nakamura, ronde 22 ; les blancs sont très mal.

Avec ma Tour enfermée en b6, il suffit que les noirs échangent en f3, voire aussi en c4, avant de prendre la qualité. Par exemple 28…Fxc4 29.Cxc4 Cxf3+ 30.exf3 cxd4 31.Dxd4 Td8 avec une qualité de plus. Mais Naka a joué trop vite, et a préféré 28…cxd4?, autorisant 29.Dxe5 Dxe5 30.Cxe5 dxe3 31.Cc6! maintenant l’équilibre en récupérant la qualité.
Après une nulle à peu près correcte contre Aronian, j’ai à nouveau fait n’importe quoi, cette fois contre Mamedyarov.

Mvl-Mamedyarov, ronde 24 ; le contre-intuitif 17.cxb4? est basé sur une erreur de calcul.
Mvl-Mamedyarov, ronde 24 ; le contre-intuitif 17.cxb4? est basé sur une erreur de calcul.

J’ai joué 17.cxb4? parce que j’ai oublié que d4 restait en prise après 17…Cxb4 18.Dd2 Cc2, empêchant l’enfermement de Dame 19.Fg5 initialement prévu à cause de 19…Dxd4. Heureusement, après 19.Tac1 Cxe3 (19…Cxe1?? 20.Fg5) 20.Dxe3 suivi d’un rapide b3, j’ai pu trouver un peu de contre-jeu. J’ai alors délibérément accéléré le rythme, et il a rapidement craqué. Ma première victoire de la journée, et pas une très glorieuse !
J’ai ensuite enchaîné avec une deuxième victoire contre Karjakine, qui n’a pas vu une manœuvre de Cavaliers originale :

Karjakine-Mvl, ronde 25 ; après 35.Td4? Ca3!, c’est la sarabande des Cavaliers noirs !
Karjakine-Mvl, ronde 25 ; après 35.Td4? Ca3!, c’est la sarabande des Cavaliers noirs !

35.Fxc4 devait suffire pour annuler, mais après 35.Td4? Ca3! 36.Tb4 Cc2!, les blancs perdent le pion b5. J’ai réussi à convertir le pion de plus sans trop d’histoire.
Bien revenu au classement à deux rondes de la fin malgré un niveau de jeu insuffisant, j’espérais me mêler à la lutte pour le podium, mais malheureusement, l’histoire s’est mal finie… Après une longue nulle très fermée contre Grischuk, la dernière partie contre Kramnik a ressemblé à un sketch, avec l’exceptionnel 27…Fxe3? dans la position suivante.

Kramnik-Mvl, ronde 27 ; 27…Fxe3?, une grosse erreur de jugement pour conclure le tournoi.
Kramnik-Mvl, ronde 27 ; 27…Fxe3?, une grosse erreur de jugement pour conclure le tournoi.

Après 27…Fxe3? 28.fxe3 Cxb6 29.a5 Cxc4 30.dxc4 Ted8, j’ai oublié que le Cavalier arriverait en c5 via e4, avec démolition de la position noire. L’autre version de « Tour contre deux pièces mineures » issue de 27…Cxb6 28.Txc1 Cxa4 aurait été moins catastrophique, mais le simple 27…Fa3 28.a5 constituait le moindre mal, même si les blancs conservaient quand même un avantage.

Félicitations à Hikaru Nakamura, qui s’impose à Paris pour la deuxième fois.
De mon côté, je suis 4e du Grand Chess Tour (GCT) après les deux premiers tournois, et avant le rapide et le classique de Saint-Louis (Usa) qui s’enchaîneront du 11 au 27 août. Rappelons que cette année, seuls les 4 premiers parmi les 9 joueurs du GCT seront qualifiés pour la finale de Londres, en fin d’année.

Classement du Grand Chess Tour 2018 à mi-parcours.
Classement du Grand Chess Tour 2018 à mi-parcours.

4e, ce n’est pas la place que j’avais espérée, mais je pense avoir eu 5 bonnes journées et 5 moins bonnes sur ces deux premiers tournois ; c’est trop déséquilibré pour prétendre à mieux… Ceux qui ont été plus constants sont logiquement devant moi.

Seul, ou parfois même accompagné

A Leuven, Maxime était tout seul, tandis que d’autres joueurs avaient fait le choix d’amener un secondant dans leurs valises. Ainsi, Grischuk était accompagné de Vlad Tkachiev, Karjakin de Denis Khismatullin, Giri d’Erwin L’Ami, et Nakamura de Kris Littlejohn. A Paris, Maxime a décidé d’appeler Etienne Bacrot en renfort d’autant que, contrairement à l’année dernière, celui-ci n’avait pas bénéficié de la wildcard pour participer. C’est la raison pour laquelle Etienne a passé les cinq jours dans la salle de repos du tournoi, prêt à prodiguer conseils et encouragements en direct.

Site officiel : https://grandchesstour.org/2018-grand-chess-tour

Les parties de Maxime dans le tournoi rapide :

Les parties de Maxime dans le tournoi de blitz :