Retour des tournois, arrivée des cryptomonnaies !

La Crypto Cup, sixième tournoi du circuit professionnel en ligne organisé à la fin du mois de mai et soutenu par la plateforme de trading de cryptomonnaies FTX, signait la reprise des compétitions. Une reprise promise à se dérouler à un rythme soutenu puisque vont s’intercaler dans les prochains mois les échéances des compétitions physiques – qui redémarrent en juin avec les premières étapes du Grand Chess Tour à Bucarest puis à Paris – et des tournois en ligne de l’élite.

La Crypto Cup était évidemment mon premier rendez-vous depuis les Candidats. J’étais impatient, je voulais voir un peu où j’en étais avant de reprendre les tournois. Et j’ai été assez rassuré dans l’ensemble, notamment après les 15 parties des trois jours de qualifications. Certes, il y a eu cette prestation contre Mamedyarov qui n’était vraiment pas terrible, mais ça a été ma seule défaite de ces Préliminaires.

Dans l’ensemble, je pense que j’ai mieux maîtrisé les choses que dans les tournois précédents, avec également quelques très bonnes parties, notamment contre Magnus et contre Nepo.

Voici quelques moments forts de ma Crypto Cup :

Ronde 2 : Grischuk – Mvl 0-1

Grischuk-Mvl, Ronde 2.
Grischuk-Mvl, Ronde 2.

Dans cette finale de Tours, j’ai trouvé le chemin clair vers le gain ; c’est une manoeuvre classique, mais toujours plaisante à jouer : 64…Txd4 65.Txh5 Td5 66.Re3 f5! (le vis-à-vis latéral des Tours empêche la prise en passant) 67.Rf4 Td4+ 68.Rg5 Rg7! 69.Th1 Tg4+! (il faut d’abord pousser le Roi ; 69…Te4? 70.Ta1) 70.Rh5 Te4 71.Rg5 (71.Ta1 Txe5 72.Ta7+ Rf6) 71…Txe5 72.Ta1 Te4 avec un gain trivial.

Ronde 4 : Carlsen – Mvl 0-1

1.e4 c5 2.Cc3 d6 3.f3!?. Sur le coup, j’ai vraiment cru que c’était un mouse slip. Parce que je ne savais pas qu’il avait déjà joué cette petite idée en Bullet contre Firouzja ; difficile à deviner sans avoir cette référence 🙂 .

Du coup, j’ai obtenu une position de Dragon avec le Fou en e2 au lieu de b3.

Carlsen-Mvl, Ronde 4.
Carlsen-Mvl, Ronde 4.

Ici, il fallait jouer la suite un peu contre-intuitive 16.Dxd6! bxc3 17.g5, que j’avais anticipée, mais qui me paraissait bien optimiste pour les blancs. La machine confirme toutefois que c’était le mieux, mais Magnus a joué le plus humain 16.Cd5 Cxd5 17.exd5 (peut-être avait-il prévu de reprendre avec la Dame, avant de se rendre compte que 17.Dxd5 Fe6! 18.Dxd6 Da5 était très risqué, par exemple 19.b3 Txc2!), mais après 17…e4! 18.fxe4 Te8, les noirs ont un jeu plus agréable.

Dans la finale avec un pion de plus, il fallait trouver un moyen de progresser, dans la mesure où je ne pouvais pas amener mon Roi directement.

Carlsen-Mvl, Ronde 4.

Et ici, j’ai fait le bon choix avec 35…Ff5, échangeant un important défenseur, le Fou en d3. 36.Fxf5 (si le Fou se soustrait à l’échange, la Dame noire va pouvoir attaquer c2 et h4) 36…gxf5 et le nouveau pion passé est trop dangereux.

Ronde 7 : Mvl – Svidler 1/2

Mvl-Svidler, Ronde 7.
Mvl-Svidler, Ronde 7.

Voilà le genre de partie où les blancs sont mieux, grâce à la paire de Fous, mais où la moindre imprécision peut faire perdre tout avantage. C’est ce qui s’est produit ici après le hâtif 31.Fb6? Ce4!, et grâce à la menace …Cc3, les noirs sont actifs et totalement hors de danger. Une analyse plus minutieuse de la position m’aurait permis de comprendre qu’il ne fallait pas attaquer directement le pion a5, mais commencer par excentrer le Cavalier noir par 31.Ff4!, et les blancs conservaient alors un plus évident.

En action contre Svidler (image www.chess24.fr).

Ronde 9 : Mvl – Radjabov 1/2

Encore une finale intéressante sur le thème de la paire de Fous !

Mvl-Radjabov, Ronde 9.
Mvl-Radjabov, Ronde 9.

J’ai joué ici 43.f3?!, qui n’a malheureusement posé aucun problème aux noirs après 43…Rg7 44.g4 Rf6. A la place, j’avais un essai très intéressant, commençant par le naturel 43.Rf3. En fait, c’était mon premier choix mais j’y ai renoncé parce qu’après 43…Ce6 44.Fxd6 Cd4+, je n’avais envisagé qu’un coup naturel de Roi comme 45.Re3, mais 45…Cxb5 46.Fc5 a3 47.d6 a2 48.d7 a1=D 49.d8=D+ Rh7, et le Roi blanc est trop exposé aux échecs. Cependant, on comprend par déduction qu’il faut jouer la même variante avec 45.Rg2! Cxb5 46.Fc5 a3 (46…Cc7 47.d6 Ce6 48.d7 Rg7 49.Fe7 a3 50.Fxa3 Rf6 51.Rf3 Cd8 doit faire nulle également, même si en pratique, les blancs poussent encore après 52.Rf4) 47.d6 a2 48.d7 a1=D 49.d8=D+ Rh7 (49…Rg7 50.Df8+) 50.Dd7 Db2 51.Dxf7+ Dg7 et les noirs vont devoir encore se battre pour le demi-point.

Ronde 11 : Mvl – Nepomniachtchi 1-0

Une partie vraiment très tendue, très compliquée, avec énormément de calculs.

J’ai fait coulisser mes deux Tours sur les côtés, l’une via a3, l’autre via h4, ce qui n’est pas forcément très commun 🙂 .

Mvl-Nepomniachtchi, Ronde 11.
Mvl-Nepomniachtchi, Ronde 11.

Ici, j’ai joué le coup « humain » 22.Fxh6?!, mais 22.Tf4!, que je n’ai absolument pas envisagé, était bien plus fort ; aucune ligne tactique ne permet aux noirs de protéger le pion f6 (22…Tf8? 23.Ce5! ou 22…De7? 23.Dc6+ Rf7 24.Ce5+), après quoi le Cavalier blanc arrivera sur e5. Sur 22.Fxh6?!, je pensais qu’il devait répondre par 22…0-0-0!, car après 23.Tg7 Dd6 comme après 23.Dxa5 Dc6!, la position reste vraiment à double tranchant. Mais Nepo a préféré 22…Dd6? 23.Fg7 Dxc5 24.dxc5 Tg8 (24…Txh5 25.Fxf6 Rf7 26.Fc3 et là encore, l’arrivée du Cavalier sur e5 semble terrible) 25.h6 e5 26.Tg3! Fh7 27.Fxf6 Txg3 28.fxg3 Ta6, et j’aurais dû conclure par 29.Fg7! Tg6 30.Cxe5 Txg3 31.Rf2 et les pièces blanches dominent outrageusement le paysage. J’ai cru que 29.Fxe5? était tout aussi efficace, mais j’ai sous-estimé son contre-jeu après 29…Txh6 30.Fxc7 Th1+ 31.Rd2 Tb1. La finale F+C+p c. T qui en a résulté était sans doute nulle, mais elle posait de tels problèmes pratiques que le Russe n’a pas pu la sauver.

¼ Finale : So – Mvl 2-0 (3-1 / 2-1)

Le regret, c’est évidemment ce moment-clé de la deuxième partie du match aller, dans une Grünfeld qui avait bien tourné pour moi.

So-Mvl, Match aller 2e partie.

Ici, les blancs ont terminé leur développement et connecté leurs Tours par 19.0-0?, un coup naturel mais qui se heurte à une réfutation tactique nette. J’avais vu que je récupérais mon pion par le simple 19…Fxe2? 20.Dxe2 e5 21.Fe3 Txc3 et je n’ai donc pas cherché autre chose. Pourtant, le gain n’était pas du tout compliqué, mais certainement contre-intuitif. Dans un bon jour, je pense quand même qu’il ne m’aurait pas échappé : après 19…Fxd4+ 20.Cxd4 b5!, le petit pion découvrait un double clouage et forçait le gain d’une pièce, les blancs ne pouvant pas parer les menaces 21…e5 et 21…Dxd4 en même temps.

Tableau final de la Crypto Cup (image www.championschesstour.com)
Tableau final de la Crypto Cup (image www.championschesstour.com)

Il est temps pour moi de féliciter Magnus Carlsen pour sa victoire finale dans un tournoi où, pour la première fois, une partie de la bourse de prix était distribuée en cryptomonnaie ! Et de me projeter vers la prochaine échéance à Bucarest, où les hostilités démarreront le 5 juin…

Les parties de Maxime à la Crypto cup :

Site officiel : https://championschesstour.com

Déjà invité en 2020 par le Youtubeur bien connu Absol sur sa chaîne secondaire consacrée aux échecs, Maxime est de nouveau intervenu à la fin du mois de mai, mais sur la chaîne principale cette fois. Assez improbable, le format-fleuve de cette longue interview (3h16 et 75 questions !) peut paraître rebutant. Pourtant, nombreux sont les commentaires à s’étonner de la facilité avec laquelle on se prend au jeu de cette vidéo, d’autant que Maxime discute avec Absol tout en disputant deux parties à l’aveugle contre Dicomaniaque, un autre streamer amateur d’échecs posté en arrière-plan avec son échiquier.